• Accueil
  • > La lettre de Giovanni Gallardini
( 25 mai, 2007 )

La lettre de Giovanni Gallardini

  

La lettre de Giovanni Gallardini dans Non classé 9299708-gros-plan-d-39-une-plume-d-39-oie-debout-sur-un-fond-sombre-avec-bougie-d-39-eclairage-et-faites-def-199x300

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Buongiorno.

Je m’appelle Giovanni Gallardini. Je suis né à Venise en 1715.

J’étais un agent de la Sérénissime. Le chef d’une section secrète, sous l’égide directe du Conseil des Dix : la cellule noire.
Ma mission était de veiller sur la sureté de Venise, pour tout ce qui dépassait les attributions de la police du Doge. Et je puis attester que j’eus du travail !

Avec mon fidèle Sansino, nous avons été confronté à des phénomènes étranges dont la population n’a jamais eu vent. Mes rapports, directement remis au président du Conseil des Dix, son Excellence Puccero, n’ont jamais été publiés.

anciennevuepalazzoducale.jpg

Ils ont été retrouvés par un chercheur français, qui aidé d’un professeur d’italien, décidèrent de mettre à jour ces notes.

Il leur fallut avoir de nombreuses autorisations des autorités municipales et ministérielles, car certains de mes récits sont tellement étonnants qu’ils pourraient passer pour pures fantaisies de la part de l’auteur.

Or, il n’en est rien. Ces aventures ont réellement existé et c’est telles que je les ai vécu qu’elles sont retranscrites à présent.

En plein siècle des lumières, les parts d’ombre furent nombreuses. Elles demeurent encore.

thepiazzetta.jpg

Les voici donc sous forme de douze tome.

L’auteur, pourtant a veillé à déposer ses écrits auprès de la Société des Gens de Lettres, afin qu’elles soient protégées de tout pillage.

Chaque récit porte un titre différent.

Nos auteurs ont chacun un rôle respectif.

L’un remet mes aventures sur le devant de la scène. L’autre, a su donner jour à nos traits, pourtant dissimulés par le poids des siècles.

Si vous me faites l’honneur de me suivre, je vous raconterais les milles et un secrets de notre Alma Dominante. Vous côtoierez également ceux qui nous ont entouré, au cours de ces années.

themololookingwest.jpg

Son Excellence Puccero, Gédémus un ami au savoir livresque et dont les inventions étaient souvent pionnières et bien d’autres, dont la femme de ma vie, morte avant que l’on ne se rencontre …

 

je vous entends déjà vous étonner de lire le récit d’un homme décédé il y a deux cents ans.

Il n’y a là rien d’étonnant pour ce qui me concerne.
Vous voici entré de plein pied dans le monde mystérieux des archives secrètes de Venise.

vuepanaoramiquedevenise.jpg

 

Giovanni Gallardini

 

crayonné GG

Pas de commentaires à “ La lettre de Giovanni Gallardini ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|