( 7 septembre, 2012 )

Lune d’hème

Gallardini profite d’un séjour à Paris. Il arpente les rues de la capitale française en compagnie de son ami, Grégoire Garnier, commissaire de quartier.

La ville est superbe et ravit Gallardini. Mais cette beauté de façade recèle quelques dangers perceptibles. Le peuple gronde de plus en plus contre le pouvoir royal. Garnier craint que la révolte insurrectionnelle ne soit pour bientôt.

Et puis il y a cette satanée histoire qui empoisonne Paris depuis plusieurs mois et qui pourrait coûter sa place à Garnier.

Des meurtres sauvages perpétrés de façon régulière en plein Paris.

 

D’aucuns y ont vu la marque d’un loup-garou !

 

Gallardini intrigué, décide d’aider son ami à résoudre ce mystère.

Il va être entraîné dans l’univers des salons parisiens qu’il ne connaît pas, et dont il deviendra une attraction particulière.

Un journaliste, qui s’est spécialisé dans la chasse à ce loup-garou viendra apporter son aide précieuse à l’enquête de Gallardini. Mais les révélations qu’il fait sont bien surprenantes.

Celles-ci forcent Gallardini à rentrer à Venise.

De retour dans sa ville fétiche, celui-ci reprend contact avec ses ruelles.

Cependant au détour de l’une d’elle, la découverte d’un cadavre sauvagement dépecé, le replonge dans l’horreur.

 

Gallardini retrouve Sansino qui lui annonce les changements intervenus pendant son absence. La plus importante : Puccero s’est entiché d’une princesse russe, et, éperdument amoureux, songe à laisser sa charge de président du Conseil des Dix.

Et puis, il y aussi cette série de meurtres. Sansino informe que l’enquête a été confiée à un homme qui n’apprécie pas Gallardini : Storzi, dirigeant la police de la quarantia criminale et protégé du successeur désigné de Puccero : le signor Brizzi.

Gallardini met son fauteuil en jeu, lors d’un pari avec l’enquêteur officiel.

 

Il devra faire preuve de beaucoup de ruse et user des procédés peu recommandables, pour arriver à coincer ce tueur pas comme les autres qui ravage les rues de Venise.

 

Mais Gallardini n’est pas au bout de ses surprises.

Le chirurgien du palais, Marieschi, l’informe d’une complication imprévue. Gallardini devra faire face à cette nouvelle situation et réfléchir à un stratagème, aidé en cela par Gédémus Rijsenstein, dont les conseils sont toujours étayés par une connaissance livresque.

 

La fin de l’aventure livrera ses secrets. Le tueur implacable sera identifié à la surprise de Gallardini et Sansino.

Mais qui est ce tueur ?

Pourquoi Puccero ne s’intéresse t-il plus aux affaires de Venise ?

Qu’a-t-il à voir avec cette histoire de meurtres ?

Storzi parviendra t-il à évincer Gallardini de son poste ? Sa progression dans l’enquête semblant déterminante.

Et Brizzi, futur président pressenti du Conseil des Dix, n’aidera pas Gallardini à garder ses prérogatives.

Et quelles sont donc les révélations du journaliste français, qui ont amené Gallardini à quitter Paris ?

Pas de commentaires à “ Lune d’hème ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|